Quand la récupération d’énergie s’invite dans la cuisine
Plaquette les solutions en récupération d'énergie pour cuisines professionnelles

 

Les cuisines professionnelles sont des espaces très énergivores, avec des taux de renouvellement souvent supérieurs à 100 vol/h engageant de forts apports d’air neuf. Le poste ventilation qui est généralement estimé à 30% des consommations d’énergie est donc la première source de réduction des coûts de fonctionnement d’une cuisine.

Mais la récupération de l’énergie disponible dans l’air extrait reste un traitement complexe, car il s’agit d’un flux d’air humide chargé en graisses. Les procédés de récupération doivent prendre en compte cette particularité, en intégrant un échangeur à faible encrassement et un système d’entretien peu énergivore.

Répartition dépenses énergétiques d’une cuisine : 30% affecté au poste ventilation / chauffage et 16% au poste ECS

C’est dans cet esprit que France Air a développé une gamme de solutions uniques en récupération pour cuisine professionnelle. Cette gamme est déclinée en 3 types de solutions :

· Récupération de l’énergie de la cuisine pour chauffer l’eau chaude sanitaire > La pompe à chaleur LAGO®

· Récupération d’énergie de la cuisine pour chauffer l’air neuf> Le récupérateur KOOX®

· Cuisine collective existante : récupération de l’énergie > VERTIGO®

Pourquoi la récupération d’énergie est-elle nécessaire en cuisine pro ?

La cuisine collective ne peut être un gouffre énergétique dans un bâtiment BBC.

Le traitement de l’air neuf et de l’eau chaude sanitaire sont deux postes prépondérants où plus de 50% d’économies sont possibles.

Les solutions à récupération d’énergie sont désormais disponibles et s’adaptent également aux cuisines collectives existantes.

FRANCE AIR, fort de son expertise dans le traitement d’air des cuisines professionnelles, figure parmi les premiers intervenants du marché à proposer des solutions fiables et concrètes dans la récupération d’énergie sur les postes majeurs que sont la ventilation et l’eau chaude sanitaire.

 

Lago®, la pompe à chaleur avec échangeur cyclonique pour chauffer l’eau chaude sanitaire

 
  

La récupération de chaleur est destinée, pour cette pompe à chaleur Lago®, à préchauffer l’eau chaude sanitaire : les calories présentes dans l’air ambiant de la cuisine serviront à chauffer l’eau du réseau urbain entrant dans la cuisine.

La pompe à chaleur Lago® peut apporter jusqu’à 90 % d’énergie renouvelable dans le poste eau chaude sanitaire

Les cuisines professionnelles sont des espaces très énergivores, avec des taux de renouvellement souvent supérieures à 100 vol/h. La solution pompe à chaleur Lago® apporte 90 % d’énergie renouvelable dans le poste eau chaude sanitaire et permet de réduire jusqu’à 50 % la consommation d’énergie primaire pour produire l’eau chaude sanitaire.

Lago® transfère cette énergie récupérée à l’eau chaude sanitaire au travers d’un échangeur à plaque.

De plus, en relève de chaudière gaz, c’est une solution qui permet de réduire jusqu’à 60 % les émissions de CO2.

Un échangeur cyclonique air/eau

La récupération de l’énergie disponible dans l’air extrait reste un traitement complexe puisqu’il s’agit d’un flux d’air humide chargé en graisse. Les procédés de récupération de Lago® prennent en compte cette particularité en intégrant un échangeur à faible encrassement. L’échangeur air/eau est installé en série sur le réseau d’extraction de la cuisine ; il récupère grâce à son effet cyclonique l’énergie contenue dans l’air tout en éliminant les graisses, les odeurs et l’humidité.

Bonne performance acoustique grâce à son caisson isolé.

Présentation de la gamme

Lago® est une offre système complète qui comprend :

- Un échangeur cyclonique

- Une pompe à chaleur haute température

- Un kit hydraulique

- Une régulation relève de chaudière

- Cop > 4 même avec une température d’ECS de 55 °C.

Exemple : étude de l’implantation d’un LAGO sur un projet de lycée**.

Activité :

- Nb de repas par jour : 1180

- Nb de jours / an en activité : 162

- Besoins ECS (L/Jour) : 5900

- Données air vicié : 35°C / 50% Hr

Bilan EnR avec implantation du LAGO dans ce lycée :

- Energie primaire : -50%, soit 51 179 kWh/an

- Emission de CO2 : -80%, soit -20 tonnes / an

- Facture chauffage d’ECS : -65%

- Apport d’EnR en ECS : 55%

- Temps d’amortissement : 9 ans.

(** : Étude réalisée sur un lycée en complément d’une chaudière gaz à condensation)

 

Koox®: la récupération d'énergie air/air pour chauffer l’air neuf dans les cuisines professionnelles

 

Les cuisines professionnelles sont des espaces très énergivores, avec des taux de renouvellement souvent supérieurs à 100 vol/h. Le poste ventilation qui est généralement estimé à 30 % des consommations d’énergies est donc la première source de réduction des coûts de fonctionnement d’une cuisine. En complément d’une CTA, la solution Koox® assure le préchauffage de l’air neuf en s’intégrant sur le réseau aéraulique double-flux de la cuisine.

Une récupération d’énergie complexe

La récupération de l’énergie disponible dans l’air extrait reste un traitement complexe, car il s’agit d’un flux d’air humide chargé en graisses. Koox® intègre donc un échangeur à faible encrassement grâce à sa rampe de lavage et son traitement d’anti-adhérence des graisses. Ce système de nettoyage détruit complètement les huiles et graisses, ne dégage aucune toxicité et reste peu énergivore.

Une solution qui apporte jusqu’à 11 % d’énergie renouvelable dans le poste ventilation

Koox® permet de récupérer les calories contenues dans l’air extrait de la cuisine afin de réchauffer l’air de compensation ; il peut couvrir 100 % des besoins de chauffage de l’air neuf grâce aux EnR.

Une gestion automatique de la restitution d’énergie récupérée est réalisée grâce à un système prenant en compte la température de consigne et les différentes températures mesurées dans l’environnement de l’échangeur. Ce système gère ainsi le pourcentage de débit d’air neuf traversant l’échangeur, le restant de l’air passant par le by-pass.

Koox® assure une température de soufflage optimum (18 °C) sans apport d’énergie supplémentaire, quelques minutes seulement après le démarrage des appareils de cuisson.

Les atouts techniques du Koox®

- Système de nettoyage de l’échangeur de chaleur par solution biotechnologie : 0 % de consommation d’eau et 0 % de consommation de produits lessiviels.

- Efficacité de l’échangeur comprise en 55 % et 65 %.

- Certifié Eurovent Programme Echangeur pour Koox® 10.0 et Koox® 15.0

- Mode free-cooling disponible.

- Pas de raccordement au réseau ECS.

- Consommation électrique réduite à la seule régulation du système.

Exemple : étude de l’implantation d’un KOOX sur un projet de cuisine centrale **

Activité :

- Nb de repas par jour : 16 000

- Nb de jours / an en activité : 360

- Nb d’heures / jour en activité : 16

- Débit d’air à mettre en œuvre : 30 000 m3/h

- Données air vicié : 35°C / 60% Hr

- Données air neuf* : 7°C / 80% Hr

(* : Moyenne sur 222 jours)

(** : Étude réalisée sur une cuisine centrale en complément d’une batterie eau chaude production chaudière gaz)

Bilan EnR avec implantation du LAGO dans ce lycée :

- Energie primaire : -90%, soit 550 000 kWh/an

- Emission de CO2 : -90%, soit -130 000 kg / an

- Apport d’EnR pour l’air neuf : 90%

- Temps d’amortissement : 2 ans.

 

1404 Vues