Performance Énergétique en Cuisine Professionnelle

Les cuisines professionnelles sont des espaces très énergivores, avec des taux de renouvellement souvent très élevés engageant de forts apports d’air neuf. Le poste ventilation qui est généralement estimé à 30% des consommations d’énergie est donc la première source de réduction de la facture énergétique d’une cuisine.

La récupération de l’énergie calorifique disponible dans l’air extrait reste un traitement complexe, car il s’agit d’un flux d’air humide, chargé en graisses et autres polluants.

1. Récupérer les calories de l’air extrait pour économiser de l’énergie

Concernant la récupération d’énergie en cuisine, elle peut se faire à travers plusieurs systèmes :

  • Un récupérateur air/air qui permet de récupérer les calories dégagées par la cuisine afin de préchauffer l’air de compensation.
  • Un récupérateur air/eau qui permet des récupérer les calories dégagées par la cuisine afin de préchauffer l’ECS (Eau Chaude Sanitaire).

Quel que soit le système mis en place, il est essentiel de prendre en compte un aspect réglementaire lié à l’hygiène lorsque l’on fait de la récupération d’énergie en cuisine : il est interdit de faire du recyclage d’air.

France Air propose une gamme complète de systèmes de récupération d’énergie développés et brevetés pour une utilisation en cuisine professionnelle.

Dans le cadre d’un récupérateur air/air il existe deux solutions différentes :

  • Un récupérateur d’énergie intégré à la hotte : l’Actinys®. Une solution qui permet de capter les calories au plus proche de leur source et de préchauffer l’air compensé en façade de la hotte. Un système simple d’installation qui ne demande aucune place supplémentaire dans la cuisine et qui est équipé d’un système de nettoyage de l’échangeur pour garantir son efficacité de fonctionnement dans le temps.
  • Un récupérateur d’énergie déporté : le Koox 2® qui permet également de préchauffer l’air compensé dans la cuisine grâce à la captation des calories contenues dans l’air extrait. Un système qui permet de traiter des débits d’air importants et étudiés également pour une utilisation en cuisine avec un système de nettoyage de l’échangeur intégré.
  • Un récupérateur d’énergie pour chauffer l’eau chaude sanitaire : le Vertigo 2®. Les calories de l’air extrait sont récupérées pour chauffer l’eau chaude sanitaire et ainsi économiser jusqu’à 50% d’énergie dépensée pour l’ECS.

 

2. Moduler les débits d’air pour réduire les dépenses énergétiques

En plus de réduire l’énergie nécessaire au chauffage de l’air compensé, on peut également ajuster en temps réels les débits d’air selon les besoins de la cuisine. En effet la ventilation tourne en permanence que se soit pour l’extraction ou pour la compensation d’air. Seules des commandes manuelles permettent de modifier les débits d’air.

En utilisant un système de modulation des débits, cette gestion peut être automatique et en temps réel. Un capteur de température et d’hygrométrie dans la cuisine mesure en permanence le taux d’humidité et la température et commande ainsi l’extracteur et le compensateur en fonction du besoin. Dans une cuisine avec des pics d’utilisation récurrents, l’économie d’énergie peut atteindre 50% !

France Air propose un système de modulation totalement intégrable dans le système. Le système existe en deux configurations, une pour moduler l’extraction seule (Kwixo Solo) et une autre pour moduler l’extracteur et le compensateur (Kwixo Duo). En cas de besoin immédiat d’un débit important, un bouton coup de poing permet de déclencher manuellement la puissance maximale du système de ventilation.

214 Vues