Le désenfumage dans l’habitat : quelles sont les réglementations ?

 

L’habitat découpé en 4 familles

La réglementation classe l’habitat selon 4 familles au sein desquelles s’appliquent des règles différentes. Concernant le désenfumage, les règles concernent seulement l’habitat collectif. Un dispositif est obligatoire à partir de la 2ème famille et des suivantes. Le texte qui fait référence est l’arrêté du 31 janvier 1986.

L’habitat individuel ou jumelé à un étage, l’habitat en bande sans étage, et l’habitat en bande avec un étage et structures indépendantes composent la première famille.
En habitat individuel, le désenfumage n’est pas obligatoire.

La deuxième famille comporte des habitats individuels (habitat individuel isolé ou jumelé à un étage, habitat en bande avec plus d’un étage et habitat jumelé à structures indépendantes à plus d’un étage) et petits collectifs (R+3 maximum).
En habitat individuel, le désenfumage n’est pas obligatoire. Cependant, en habitat collectif, il l’est (cages d’escalier).

La troisième famille se décompose en deux sous-familles : A et B.

Sous-famille A : les immeubles hauts de 28 m au plus et remplissant 3 conditions :

  • R+7 maxi
  • Distance à un accès sécurisé inférieure à 10 m
  • Accès à l’escalier se fait par voie échelles (pompiers pouvant se positionner entre 1 et 8 m en pied d’immeuble).

Désenfumage obligatoire (cages d’escalier)

Sous-famille B : les bâtiments de même hauteur mais ne respectant pas une des conditions sous mentionnées. Désenfumage obligatoire (cages d’escalier + circulations)

La quatrième famille concerne les immeubles de hauteur comprise entre 28 et 50 m, accessibles aux engins de secours par une voie distante d’au plus 50 m.
Désenfumage obligatoire (cages d’escalier + circulations)

Au-dessus de cette hauteur, les bâtiments sont classés dans les Immeubles de grande hauteur (IGH) et font l’objet d’une réglementation spécifique.

Le désenfumage des escaliers des familles 2 et 3A

Un ouvrant de 1 m2 (fermé en temps normal) est obligatoire en partie haute de l’escalier, avec une commande au RDC. Pour la 3A, il est ouvrable via un DAD (détecteur autonome déclencheur). La commande sera électrique, pneumatique, hydraulique, électromagnétique ou électropneumatique. Dans le cas de la 2ème famille, la commande peut également être mécanique.

Protégé par des parois pare-flamme ou coupe-feu, l’escalier est :

  • A l’air libre
  • Ou à l’abri des fumées

    Dans le cas d’un escalier protégé à l’abri des fumées, un ouvrant de 1m2 en partie haute commandé à partir du RDC.
    Les portes de sortie sont fermées en temps normal et débouchent sur l’extérieur ou sur des circulations de dégagement.

Le désenfumage des circulations des familles 3B et 4

Dans le cas des circulations à l’abri des fumées, le désenfumage se fait soit par tirage naturel, soit par extraction.

 

1.      Le désenfumage par extraction mécanique des circulations (familles 3B et 4)

Le système de désenfumage mécanique doit :

  • Assurer un débit mini de 1m3/s par bouche d’extraction, avec un débit total au moins égal à la moitié du nombre de bouches d’amenée d’air dans la circulation, en m3 par seconde (≥ n/2 m3/s).
  • Mettre en marche les ventilateurs 400°C/1h et ouvrir les volets via les détecteurs sensibles aux fumées et aux gaz de combustion.
  • Attention : en cas de non fonctionnement de la tourelle (ventilateurs), le désenfumage doit pouvoir fonctionner par tirage naturel grâce à un dispositif permettant d’ouvrir les conduits de désenfumage vers l’extérieur.

Rappel : la porte palière la plus éloignée est au plus distante de 15 mètres

 Une tourelle munie d’un dispositif de mise à l’air libre sera disponible dans le prochain catalogue France Air

Il sera intégré à la tourelle Simoun.

2.      Le désenfumage par tirage naturel des circulations (familles 3B et 4)

La réglementation précise les caractéristiques des ouvrants et des arrivées d’air.

  • L’amenée d’air est située au plus à 1 m du sol et l’évacuation à au moins 1,8 m.
  • La distance entre extraction et amenée d’air est de 10 m au plus
  • (7 m en cas de coude du couloir).
  • Enfin, la surface totale des bouches d’évacuation des fumées et d’entrée d’air doit être à peu près identique (détails article 35).

Rappel : la porte palière la plus éloignée est au plus distante de 15 mètres.

Le désenfumage des parcs de stationnement dans les bâtiments d’habitation

Le désenfumage des parcs de stationnement peut être naturel ou mécanique. Lorsque le parc comporte plusieurs niveaux, la ventilation doit être réalisée mécaniquement dans les niveaux situés au-dessous du niveau de référence à l'exception des cas particuliers où le parc comporte à chaque niveau de larges ouvertures à l'air libre sur 2 faces opposées.

  • A partir de 2 niveaux, quand le niveau est inférieur au niveau de référence, le désenfumage est obligatoirement mécanique, sauf si à chaque niveau il y a de larges ouvertures à l’air libre sur deux faces opposées.
  • Le renouvellement d’air mécanique de 600 m3/h par véhicule.
  • Le ventilateur doit assurer l’évacuation de fumées à 200 degrés pendant une heure.
  • Il doit être alimenté par une dérivation sélectivement protégée.
  • Commandes manuelles prioritaires.
 

Le nouveau coffret de relayage de France Air est dédié aux parkings.

Il est équipé d’une commande qui s’adapte à l’utilisation du parc, en permettant par exemple de couper la ventilation en cas de non utilisation.

OrdinysPark sera disponible au prochain catalogue.

 

19009 Vues