Ils ont installé le système Yzentis® Pure et nous font part de leurs projets

Khafil Emmanuel, dirigeant de Cmotec

A Gagny (Seine-Saint-Denis), ce sont 49 logements de la résidence Harmonie qui ont été équipés du système Yzentis®. Promoteur : Nacarat, groupe Rabot Dutilleul. Conception : CMOTEC / A 26

« Le choix du système Yzentis® a été celui du promoteur Nacarat, à la suite d’une première opération convaincante. Ne connaissant pas le système auparavant, nous avons étudié les différentes variantes possibles à partir du choix de l’énergie gaz retenu. Nous avons comparé le système Yzentis® à une production par chaudières, individuelles ou centralisée, couplée à différents émetteurs, radiateurs classiques ou plancher chauffant. Le calcul réglementaire a montré un gain de 1 à 2 points sur le Cep pour l’Yzentis® grâce à la prise en compte de la régulation certifiée Eubac (coefficient de 0,1 alors qu’il faut compter 0,5 pour des radiateurs).

Nous avons rencontré des difficultés au dernier étage de l’immeuble. La conception du chauffage ayant été intégré après les études effectuées pour la VMC, les gaines de ventilation étaient en conflit avec les gaines du chauffage. Avec l’aide de France Air, nous avons trouvé la solution d’utiliser des gaines rectangulaires à certains endroits au lieu de sections circulaires. Selon moi, l’un des atouts de la solution Yzentis®, c’est sa facilité de mise en œuvre».

 

 

Sébastien Bodin, responsable technique de Bouygues Immobilier

A Saint-Denis (Seine Saint-Denis), 27 logements de la résidence « Spatio » ont été réalisés par Bouygues Immobilier.

« L’avantage du système, c’est la suppression des radiateurs. La difficulté, c’est le passage des gaines. Ces logements en duplex étaient équipés d’Yzentis® à l’étage et d’une unité de traitement d’air complémentaire Zaïo® au rez-de-chaussée. Nous avons travaillé avec l’architecte et choisi d’installer le système dans les salles de bains où nous avons adapté l’implantation des faux plafonds au droit des receveurs de douche. Avec ce système, il est important de bien définir le rôle des différents corps d’état entre le plombier, l’électricien et le plaquiste dans le cahier des clauses techniques particulières (CCTP). Ensuite, il y a eu trois étapes : première réunion avec les intéressés, réception du produit et explication du fonctionnement, enfin réalisation du témoin technique avec création du plénum pour le brassage d’air. Il y a un volume minimum à respecter et il est généralement plus grand que la seule salle de bains. Nous avons apprécié que France Air envoie systématiquement un technicien pour monter le premier module Yzentis®. Sur un plan acoustique, pas d’inquiétude. Nous respectons la norme NF HABITAT (25 dB(A) dans les chambres et 30 dB(A) dans le séjour), le plénum contribue également à diminuer l’impact acoustique de la solution.

Globalement, les utilisateurs sont satisfaits. La hauteur de 2,2 m sous plafond dans les circulations où nous avons réalisé le plénum n’a pas été un problème. Comme c’est sur une surface réduite, cela ne se remarque pas. Côté entretien, Bouygues Immobilier a bien informé les utilisateurs du changement de filtre nécessaire une fois par an ».

 

 

Paulo Martinho, Directeur technique d’Akme Ingénierie

A Achères (Yvelines) 48 logements de la résidence Le major ont été réalisés par Bouygues Immobilier.
La société Akme Ingéniérie a été missionnée pour réaliser l’intégration de la solution Yzentis®.

« Nous avons fait la première référence Yzentis® en Ile-de-France et elle fonctionne très bien. L’intégration du système a été techniquement assez facile avec la solution Yzentis® et un plénum réalisé dans les circulations. L’absence de radiateurs est appréciée. Nous n’avons pas eu de fluides à intégrer en dalle, donc moins de travail sur chantier, une économie de mise en place et de mise en service de radiateurs… L’entreprise était un peu réticente pour la coordination mais ça s’est très bien passé. Les bâtiments ont été livrés en janvier 2017, en plein hiver. Le chauffage avait été mis en route 2 à 3 mois auparavant. Je trouve le système très performant : alors qu’il faisait – 8°C à l’extérieur, nous avons poussé le système à fond et obtenu 26 à 27 °C à l’intérieur… L’exécution est simple : placard, gaines, grilles… Nous avons rencontré une seule difficulté pour le couplage de la domotique sur le système Yzentis®. Le thermostat dans les chambres est facile d’utilisation mais le contrôle de l’ensemble est moins aisé alors que c’est utile pour la programmation horaire du chauffage. Il a aussi fallu que les acquéreurs comprennent bien le système de domotique et les thermostats associés ».

 

 

86 Vues