Nouveau standard : traiter la qualité d’air intérieur avec le chauffage

Yzentis®, Le chauffage par vecteur air

Plus de 6 000 logements collectifs ont déjà été équipés du système de chauffage Yzentis® depuis sa sortie en 2014. Ce système de chauffage multizone par vecteur air a fait ses preuves. Avec sa régulation pièce par pièce et sa faible inertie, il répond parfaitement aux besoins de confort des usagers dans le cadre de logements neufs performants. Il est également compatible avec le rafraîchissement des locaux et conçu pour s’intégrer discrètement dans les logements.

Ce système a été pensé pour être totalement et esthétiquement intégré dans un logement grâce à son concept de « placard technique » dans les pièces d’eau, salles de bains, WC ou cuisines. Le tout en étant compétitif d’un point de vue économique, aussi bien à l’installation qu’à l’exploitation. Le choix de finitions de l’intégration en placard technique a même été élargi avec la nouvelle version.

« Je suis convaincu que le système Yzentis® est le système d’avenir qui deviendra forcément le système le plus en vogue dans les années qui viennent » expliquait en septembre 2019 le directeur de la promotion et des grands projets de France Air, Olivier Robinot, dans le cadre des Jeudi de la Performance énergétique. Ce système intègre notamment toutes les tendances de la construction neuve : diminution des surfaces habitables, augmentation des surfaces vitrées, diminution des surfaces murale disponibles (cheminées, écrans, etc.), diminution des puissances de chauffage…

Une intelligence de filtration pour éliminer 85 % des particules fines

La grande nouveauté en 2019, c’est Yzentis® Pure, la nouvelle version qui assure aussi la Qualité de l’air intérieur : Yzentis® est donc désormais un système capable d’assurer à la fois le chauffage à faible inertie des logements neufs performants, le rafraîchissement et la qualité de l’air intérieur grâce à ses capacités intelligentes de filtration.

« Yzentis® Pure, c’est surtout une intelligence de filtration », explique André Chouquais, responsable marketing. « Objectif : éliminer 85 % des particules fines polluantes en suspension dans les logements. » Il faut savoir que nous passons deux tiers de notre temps dans notre logement. En fonction de l’environnement dans lequel est implanté le bâtiment et de la caractérisation de la pollution de l’air extérieur (rural, urbain, très urbain), la capacité de filtration intelligente du nouveau système adapte les cycles de fonctionnement, leurs fréquences, leurs durées et leurs horaires pour conserver un air intérieur sain, respectant les seuils recommandés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et pris en compte dans l’habitat par les normes françaises de 10 µg/m3 en exposition chronique.

Concrètement, le système est désormais équipé d’un filtre à haute efficacité et à faible pertes de charges. Son efficacité est de 85 % sur les particules de type PM 10 (taille 10 microns) et 60 % sur les particules ultrafines (PM 2,5 et PM 1). Elle est certifiée par le Cetiat. La structure du filtre est également recyclable, ce qui permet son retraitement après maintenance, une fois par an.

Une intelligence de filtration, comment ça marche ?

 

Grâce aux données publiques accessibles à travers le Réseau Atmo, la régulation d’Yzentis® Pure intègre tous les indices de pollution des différentes localités de France et des scenarii de purification. En fonction des pics de pollution propres à chaque environnement, notamment dans les villes, le système règle son fonctionnement sur les horaires où les pics de pollution sont constatés et non pas uniquement sur les besoins de chauffage. Le fonctionnement s’enclenche jusqu’à ce que la proportion de particules PM 2,5 soit inférieure à 10 µg/m3.

Par défaut, les cycles de fonctionnement QAI sont programmés entre 6 heures et 10 heures du matin, puis entre 18 heures et 20 heures, aux moments où les pics de pollution sont les plus importants d’une manière générale.

Mais l’utilisateur garde toujours la possibilité d’agir quand il le désire grâce à la fonction boost. Active pendant 30 minutes, cette fonction permet d’enclencher le fonctionnement du système et de ramener le niveau de pollution en dessous du seuil de référence. La nouvelle version d’Yzentis® adopte également de nouvelles interfaces qui permettent de voir tous les paramètres, à la fois sur les thermostats et sur les applications smartphone.

                                                                                             

                                                                 

 

 

87 Vues