Les solutions – PAPETERIES

 

La zone de fabrication de la pâtes à papier

Les besoins : 


La préparation de la pâte à papier peut se faire selon différents types de procédés : mécanique, thermochimique, chimique, etc. Pour l’ensemble des procédés, les étapes de production ont un impact sur les conditions d’ambiance auxquelles sont soumis les opérateurs.

Pendant le défibrage certains opérateurs sont susceptible d’être exposés aux poussières de bois, classées comme concérogène du groupe par le CIRC (Centre International de Recherche sur le cancer).

La solution France Air : 

La ventilation des bâtiments dédiés à ces procédés devra être conçue de manière à :

réguler l’hygrométrie : les opérations de lessivage et d’épuration entraînent une humidité relative élevée,
• assurer une température adaptée : les différents procédés de production de pâte à papier induisent d’importants dégagements de chaleur (cuisson, épuration, etc.),
• capter les vapeurs résiduelles de produits chimiques et les gaz émis lors des opérations de cuisson et de blanchiment,
limiter les mauvaises odeurs liées à la présence de gaz de souffre ou de sulfites d’hydrogène (procédé kraft).

Dans cette zone de fabrication, l’air est traité par une centrale de traitement d’air Modulys TA Compo, qui gère la température et l’hygrométrie. On peut y intégrer un module de récupération d’énergie sur les vapeurs extraites. La diffusion d’air est réalisée par des gaines textiles Textil’Air poreuses, à induction ou à fentes fabriquées sur mesure et la ventilation générale par des tourelles Axalia adaptées aux ambiances difficiles. Le captage des polluants s’effectue, en fonction du sens d’émission, par des Avaloirs ou des Dosserets. Puis, l’air pollué est transporté par un ventilateur Oméga, adapté au débit et à la perte de charge du réseau.

Les poussières sont ensuite traitées par un filtre de la gamme Kotibé (à manches souples) ou Titanium (à cartouches) et les effluents gazeux (dont les odeurs et les COV) par des caissons AirStop COV.
A noter que sur les extractions d’air chaud et humide, l’adjonction du récupérateur Vertigo permet, si besoin, la récupération de calories pour préchauffer de l’eau chaude.

Des économies d’énergie substantielles sont réalisées grâce à ce système, spécialement étudié pour éviter les encrassements préjudiciables aux échanges thermiques.

 Récupérateur Vertigo Axalia Centrale de traitement d'air Modulys TA compo 
Vertigo Axalia
 
Modulys TA compo   
Filtre kotibe Ventilateur Omega  
Kotibe Oméga ATEX Titanium C2 autonome