Les solutions – Fonderies

La préparation de moules destructibles


Les besoins

Les moules et noyaux destructibles sont constitués de sable et de liants minéraux (silicate de soude et gaz carbonique) ou organiques (résines synthétiques), dont la prise est assurée par cuisson (procédés à chaud) ou catalyse (procédé à froid).
Quelque que soit le liant utilisé, les risques chimiques sont à prendre en compte dès la conception ds installations de ventilation :

– Dans les procédés à chaud, les différents types de résines utilisés entraînant des dégagements de produits volatils comme le formaldéhyde , le phénol ou encore l’alcool furfurylique.

– Dans les procédes à froid, certains catalyseurs utilisés sont également particulièrements nocifs, comme l’éthyldiméthylamine ou le formiate de méthyle.

 

 
  
Le sable contient de la silice cristalline,
classée cancérogène pour l’homme par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), et responsable
de la silicose, reconnue comme maladies professionnelles.
Les VME définies par la CNAM pour les silices cristallines
sont de 0,1mg/m3 pour le quartz et 0,5mg/m3 pour la
cristobalite et la tridymite. 

Les solutions

Les ateliers de préparation des moules présentent un risque d’explosion lié à la présence de solvants dans certaines résines mises en oeuvre. Il est recommandé d’utiliser des équipements conformes à la directive ATEX pour la conception des installations de ventilation.

Lors de la coulée, la chaleur entraîne un dégagement de particules fines et de vapeurs issues du sable et des liants organiques. Elles peuvent contenir des substances toxiques comme le dioxyde de carbone, le monoxyde de carbone,
du formaldéhyde, ainsi que des hydrocarbures aliphatiques et aromatiques. Il est important de capter ces pollutions au plus près de la source d’émission.

Les polluants gazeux sont captés par les Avaloirs France Air. Les COV sont traités par l’Airstop COV. Le transport des effluents gazeux se fait par des ventilateurs de la gamme Cirex s’ils présentent des risques d’explosion.
La ventilation complémentaire est effectuée par des ventilateurs muraux de la gamme Hélipac.
NB : une extraction doit être obligatoirement compensée par une amenée d’air pour fonctionner.

 

 Modulys TA compo      
 Cirex  Airstop  Helipac Atex  Trapp’air V