Label E+C-

Bâtiment à énergie positive et réduction carbone

 

L’expérimentation E+ C- et son label associé prépare la future réglementation RT qui remplacera la RT 2012. Elle fait suite à la prise de conscience lors des accords de Paris sur la nécessité de limiter les gaz à effet de serre impactant le climat. L’empreinte carbone du secteur du bâtiment etde l’immobilier est de 40 %.
Devant ce constat flagrant, la performance environnementale est associée à la performance énergétique dans la démarche globale.

Le label volontaire E+ C- a été crée par l’état français dans le but de généraliser les bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone. Le défi sera de passer en 2020 au bâtiment bas carbone.

Ce référentiel s’appuie sur la RT2012 (Bbio et CepMax). L’indicateur "Bilan Bepos" ajouté est calculé à partir de la consommation d’énergie primaire non renouvelée du bâtiment à laquelle est retirée la quantité d’énergie renouvelable ou réinjectée dans le bâtiment. Les usages immobiliers et mobiliers sont pris en compte contrairement à ce qui était réalisé auparavant. En route vers les bâtiments à énergie positive et bas carbone !

 

Niveaux de performance d’un bâtiment neuf suivant le référentiel Énergie Carbone

•  8 combinaisons sont possibles.
•  4 niveaux de classement sont prévus : énergie 1 à 4 (niveau minimal à niveau avec bilan énergétique nul).
•  L’indicateur "carbone" prend en compte sur l’analyse du cycle de vie du berceau à la tombe
du bâtiment les émissions de gaz à effet de serre. Deux niveaux carbone 1 et carbone 2
ont été identifiés sur une durée de vie de 50 ans.

LabelE+C-