1. Assainir l’air

L’activité d’une cuisine génère des polluants qui peuvent nuire aux employés de cuisine comme aux clients. Ils peuvent également procurer un gros désagrément pour les riverains, copropriétaires et voisins dans le cas d’une cuisine implantée en ville ou dans une copropriété.

Graisses, fumées, odeurs, ces polluant produits en quantité dans les cuisines professionnelles peuvent être traités grâce à des systèmes et des principes actifs simples et facilement intégrables dans le réseau de ventilation existant d’une cuisine ou dans la conception d’une cuisine neuve.

Il est indispensable, dès la conception de la cuisine, de définir le meilleur système de traitement de l’air à prévoir. Bien que l’installation d’un système de traitement des polluants peut se faire sur un système déjà existant, en fonction des solutions choisies, celui-ci peut s’avérer sous-dimensionné.

Pour répondre à tous les besoins des cuisines professionnelles, il existe un large panel de solutions intégrant plusieurs principes actifs de captation :

  • Le charbon actif va capter les odeurs grâce à des filtres en charbon.
  • Les UV-C en combinant l’ozonolyse et la photolyse vont neutraliser les molécules.
  • Le nébulisateur et le neutralisateur moléculaire viennent diffuser un produit bio-destructeur qui va attaquer les odeurs et les graisses

2. Quelle solution pour quel besoin ?

Chaque solution permet de traiter un ou plusieurs polluants et dans des quantités plus ou moins importantes, selon les besoins. De plus, ces solutions techniques peuvent être combinées entre elles pour améliorer l’efficacité de l’installation globale.

Par exemple le charbon actif, qui est très efficace, a une durée de vie limitée et doit être changé ce qui nécessite une maintenance. S’il est combiné avec des lampes à UV-C qui ont la capacité de régénérer le charbon actif, la maintenance est limitée.
Les lampes à UV-C neutralisent les molécules d’odeur grâce à de l’ozone, gaz toxique pour l’homme en grandes quantité mais présent naturellement dans l’air. C’est pourquoi il faut plusieurs mètres de gaine après un tel traitement pour que l’ozone se dissolve dans l’air avant d’être rejeté à l’exterieur. Si elles sont combinées avec un filtre à charbon, rallonger la gaine n’est plus nécessaire.

Les deux tableaux suivants permettent de déterminer quels sont les types de polluants présents dans la cuisine et en quelle quantité, puis de trouver la solution qui correspond le mieux.

Type de cuisine
Graisses
Odeurs
Fumées

Café-Restaurant

Important

Important

Faible

Grillades

Très Important

Important

Très Important

Friture

Important

Très Important

Moyen

Italienne

Moyen

Moyen

Faible

Indienne

Moyen

Important

Faible

Asiatique

Très Important

Important

Faible

Mexicaine

Important

Très Important

Moyen

Fast Food

Très Important

Très Important

Faible

Burgers

Très Important

Très Important

Faible

Polluant
Quantité de polluant
Solution
Avantages
Contraintes et Limites
Association

ou

Faibles à moyens

Odorys 2

• Installation et utilisation simples.
• Installation très compacte.
• Pas de perte de charge dans le réseau.

• Fonctionnement non modulaire.

-

Faibles à importants

Olfacarb II

• Installation et utilisation simples.
• Efficace sur beaucoup d’odeurs.
• Installation en rénovation simplifiée grâce à la version dynamique.

• Non adaptés aux environnements trop humide ou trop chaud (max. 70% d’humidité et 50°C).
• Nécessite un espace supplémentaire.
• Crée des pertes de charge dans le réseau.

→ Associé avec un Odor Light, le charbon actif se régénère limitant ainsi sa maintenance.

Faibles à importants

Odor Light

• Installation et utilisation simples.
• Efficacité prouvée par des tests d’un laboratoire indépendant.
• Maintenance limitée.
• Installation très compacte.
• Pas de perte de charge dans le réseau.

• L’ozone utilisé nécessite 2 mètres de gaine supplémentaire par m/s de vitesse d’extraction pour se dissoudre.(exemple : il faut 6m de gaine pour une vitesse de sortie de 3m/s)

→ Couplé avec un filtre à charbon actif, il n’est pas nécessaire de prolonger la gaine de sortie.

et

Faibles à très importants

Clean Light

• Installation et utilisation simples.
• Très grande efficacité sur les graisses ET les odeurs.
• Pas de perte de charge dans le réseau.
• Solution intégrée dans la hotte.

• L’ozone utilisé nécessite 2 mètres de gaine supplémentaire par m/s de vitesse d’extraction pour se dissoudre.(exemple : il faut 6m de gaine pour une vitesse de sortie de 3m/s)
• S’installe uniquement dans le neuf (nécessite une hotte neuve).

et 

Moyens à très importants

Excel'Air

• Très grande efficacité sur les graisses ET les fumées.
• Pas de perte de charge dans le réseau.

• Encombrement important.
• Nécessite une protection contre la pluie, si installé en extérieur.

→ Associé avec des filtres à charbon actif et/ou des lampes UV-C, pour une filtration complète de tous les polluants.

 

633 Vues