Équipements Spécifiques pour Salles d'Opération

1. Plafond soufflant pour salles à risques 3 ou 4 pour flux unidirectionnel

Les salles classées en risque 4 ou 3 sont équipées de plafonds filtrants permettant de générer un flux unidirectionnel.

Grace aux filtres à très haute efficacité H13/H14, le flux d’air soufflé est propre et agit comme un “piston”, entraînant en permanence la contamination hors de la zone à protéger.

Les plafonds de grandes tailles (jusqu’à 3mx4m) sont utilisés pour des opérations de type orthopédie. On les retrouve également dans les salles polyvalentes permettant la pratique de différents types d’opération au sein de la même salle. Les débits peuvent aller jusqu’à 12 000 m3 /h pouvant représenter jusqu’à 80 vol/h. Les vitesses d’air au niveau du plafond se situent entre 0,35 et 0,25 m/s.

     

Les plafonds de petites tailles (à partir de 1mx2m) sont utilisés pour des opérations plus ciblées (ophtalmologie) et également dans les chambres à très haut risque infectieux (hémato, grands brûlés, etc.).

Dans les chambres, les vitesses d’air sont généralement limitées à 0,25m/s afin d’assurer un confort adapté au patient présent sous le flux.

Effet d’induction

Les espaces inter-filtres (profilés) sont de vrais couloirs à induction. Afin de réduire tout risque de contamination il faut poser des grilles de laminarité en aval de filtre. 


Plafonds avec espaces inter-filtres : les contaminants se propagent vers l’intérieur du plafond par induction


Plafonds avec grille : le flux est sans induction il n’y a plus de risque de propagations de contaminants.

2. Plafond unidirectionnel à recycleur pour salles à risques 3 ou 4

Depuis plusieurs années, des plafonds filtrants équipés de modules de recyclage sont apparus sur le marché. Le débit d’air primaire, issu de la centrale de traitement d’air, assure le traitement thermique de la salle d’opération. Le débit d’air secondaire (air repris) recyclé apporte le complément d’air nécessaire à l’installation pour atteindre le taux de renouvellement préconisé par la norme.

Les plafonds avec ventilateurs incorporés permettent de réduire la taille des gaines d’arrivée d’air, et sont parfais lorsque les locaux techniques sont exigus ou très éloignés.

Ces plafonds ont actuellement de plus en plus de succès car :

  • Ils répondent aux recommandations de recyclage de la norme
  • La position veille indiquée dans la norme permettant la réduction des débits en période d’inoccupation est très facilement obtenue par l’arrêter ou la diminution des débits des ventilateurs de recyclage, l’air neuf assurant la surpression.
  • Ils répondent également aux projets ayant de fortes contraintes architecturales (absence ou éloignement des locaux techniques).

Sur des opérations conséquentes, il a été identifié que ces plafonds à recycleur ont une réduction des consommations énergétiques de plus de 30%. Par exemple, lors d’une rénovation en clinique, trois semaines ont été suffisantes pour réaliser deux nouvelles salles d’opération avec des plafonds recycleurs, la centrale de traitement de l’air (CTA) de faible débit déjà en place ayant pu être conservée. L’utilisation de plafonds statiques classiques aurait nécessité un changement des CTA et des gaines d’arrivée d’air pour passer plus de 10 000 m3/h. La durée des opérations aurait pratiquement doublé.

3. Equipement pour salles à risques 2 et 3

Les installations en flux non unidirectionnel sont équipées de caissons filtres diffusant.
Ces caissons disposent généralement de prise permettant de réaliser les tests d’intégrité des filtres (mesure de taux de fuite) et les mesures de pression pour l’encrassement du filtre.
Le système de serrage des filtres est un composant important pour assurer la bonne garantie des résultats.

Le choix de la diffusion (tourbillonnaire, plafonnier 4, 3 ou 2 directions ou tôle perforée) doit être précisé en fonction des besoins de la zone à traiter. L’apparition de nouveaux plafonds étanches composé de dalles (type 600x600) étanches ont engendré des évolutions de taille de caissons filtres diffusants afin qu’ils puissent s’encastrer dans les structures de faux plafonds.

Lorsque la hauteur sous plafonds est faible ou que la partie haute du local est encombrée par du matériel médical, des caissons porte-filtre à flux dirigé permette un balayage efficace autour de la table d’opération. C’est une solution idéale pour les salles à risque 3.

 

4. Système à recycleur pour salles à risques 2 ou 3

Il existe des systèmes de recyclage plafonniers permettant de limiter la taille des conduits d’arrivée d’air ou de rénover rapidement une salle non classée. Ce sont des systèmes monobloc constitués d’un ventilateur, d’une filtration H14, de diffuseur.

Le traitement acoustique de ces produits permet d’obtenir des niveaux acoustiques de 45 dB(A) et même 40 dB(A) pour des chambres à haut risque infectieux.

5. Grilles de Reprise

Les grilles de reprises jouent un rôle important. Elles permettent l’évacuation des polluants. La Norme recommande de reprendre l’air principalement par le bas de la salle.

Les grilles de reprises doivent être affleurant afin d’éviter toute encrassement et facilement manipulables pour un changement de filtre aisé. La norme impose maintenant l’utilisation de filtres M6 à la reprise dans les zones à risques.*

203 Vues