Santé

Zone laboratoires

Santé

Présentation

Les laboratoires de formulation ont pour mission de mettre au point les médicaments en vue de leur industrialisation, en combinant excipients et principes actifs.

Bien que les quantités mises en œuvre soient limitées, les opérateurs sont amenés à manipuler régulièrement des substances nocives voire toxiques.

L’activité des laboratoires de sécurité implique la manipulation de micro-organismes pathogènes (OGM, toxines, virus, bactéries, etc.) nécessitant un haut niveau de sécurité afin de prévenir tout risque de dissémination dans l’environnement. Le confinement des locaux hébergeant ces organismes est essentiel pour empêcher toute contamination.

Synoptique

laboratoire

1 – Lamelior

Panneau diffusant à membrane poreuse et translucide avec structure porteuse ou un plénum intégré.

Voir le produit

1 – BVX SPI

Plafond diffusant pour salles ISO 5 selon norme EN 14644-1.
Voir le produit

2 – Securair

Caissons porte-filtre de sécurité systèmes Bag In – Bag Out.

Voir le produit

3 – CleanSense

Caissons porte-filtre de sécurité systèmes Bag In – Bag Out.

Voir le produit

4 – Varilab

Contrôleur de sorbonne

Voir le produit
Soft Drive IP20 V2

5 – Soft Drive IP20 V2

Variateur de fréquence IP20 pilotable par signal 0 – 10 V et GTCiable.

Voir le produit

6 – Ibiza

Moto-ventilateur polypropylène jusqu’à 8000 m3/h.

Voir le produit
Optidrive

7 – Opti drive circulaires

Régulateurs VAV Opti Drive Circulaires Isolés et Non isolés / NFC.

Voir le produit

8 – Hygis 5.0 / 6.6

Centrale de traitement d’air simple flux et double flux pour application en hygiène hospitalière et salles propres.

Voir le produit

Fonctionnement du système

L’activité des laboratoires de sécurité implique la manipulation de micro-organismes pathogènes (OGM, toxines, virus, bactéries, etc.) nécessitant un haut niveau de sécurité afin de prévenir tout risque de dissémination dans l’environnement. Le confinement des locaux hébergeant ces organismes est essentiel pour empêcher toute contamination.

Le confinement d’un laboratoire doit être réalisé en fonction du niveau de risque des micro-organismes (classés de 1 à 4 selon leur dangerosité), conformément à l’Arrêté du 16 juillet 2007, qui fixe les mesures techniques de prévention à mettre en œuvre dans les différents types de laboratoires. Il existe deux types de confinement :

  • Confinement statique, qui porte sur les éléments de protection physiques d’un bâtiment (parois, sas de décontamination, isolateurs, etc.).
  • Confinement dynamique, assuré par les moyens aérauliques.

Pour limiter au maximum l’exposition des travailleurs aux substances utilisées, l’essentiel des opérations doit être réalisé dans des sorbonnes qui permettent de les isoler afin d’assurer :

  • Une protection maximale des travailleurs.
  • Le captage des matières pulvérulentes.
  • Le captage des vapeurs parfois corrosives, dont certaines sont susceptibles de contenir des COV (formaldéhyde, N-méthylpyrrolidone, etc.)

Pour limiter au maximum l’exposition des travailleurs aux micro-organismes traités, les opérations les plus sensibles doivent être isolées dans des sorbonnes.

La ventilation de ces sorbonnes doit permettre une aspiration constante, dont le débit varie en fonction de l’ouverture de leur façade. Ainsi, les opérateurs sont maintenus dans un flux d’air propre, évitant toute contamination par les microorganismes et substances manipulés.